Group Deep Contact | Slower Baby 2014
34
page,page-id-34,page-template-default,ajax_leftright,page_not_loaded,boxed,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7,vc_responsive

Slower Baby 2014

85f3a8_4c03f42adf4643e0bb66a8bc1d4ce908Une performance de Danse Contact Improvisation et Dessin
par le Group Deep Contact

Initié par Carey Jeffries et Gaëlle Brigardis en dessin
et Marie Rousseaux et Gerry Quevreux en danse

Au Studio Keller, Bastille, 75011 Paris
samedi 3 mai 20h30 2014 www.studiokeller.com

Un dialogue entre quatre artistes, deux qui dessinent et deux qui dansent.
Comment le fait d’être dessiné peut transformer la danse-contact vers un style deep contact : ralentir davantage ou slower, s’arrêter dans des poses ou lors de moments tenus en équilibre.
Les danseurs vont peu à peu vers une danse fusionnelle, mais aussi en relation avec les artistes et le public.
Comment dessiner le mouvement de deux corps entremêlés dans l’espace, stimule et influence la conception et la composition graphique sur papier?
Cette performance est issue directement des séances – ateliers de danse et dessin mais ici la scénographie évolue avec le processus artistique.

Hommage aussi au légendaire américain J.J.Cale, disparu en juillet, avec son chanson Slower Baby.

Site dessins www.careyjeffries.com

85f3a8_e026d7ebf6ee4108b4a9e0cfe0238916A dialogue between four artists, two who draw and two who dance.
How the fact of being drawn can transform our contact dance towards a style deep contact ,with a slower motricity, pauses or held balanced forms.
This double duo comes directly from dance and drawing sessions proposed by Carey Jeffries & Gaelle Brigardis (see pedegogy menu)
The dansers move towards a more fused dance but while keeping a relationship with the artists and the audience. How to drawing the movement of two bodies tied together in space can influence thegraphic conception and the composition on paper?

This performance is a direct result of drawing and dance sessions but here the scenic space evolves, tranforms during the artistic process.

Hommage also to the légendary americain musician J.J.Cale who died in july, with his song Slower Baby.

85f3a8_59de9e3bfdb846a88cc59d381a9c64ba

85f3a8_1b3e7d038819411089bf7c5d5f79d761

Biographies

 

Gerry Quévreux

85f3a8_4093681f302342d8be30ebc81dcff2b9 se forme à la danse contemporaine en conservatoire puis au sein des universités de Grenoble avec Yves Riazanoff, lui permettant de suivre de nombreuses master classes. Depuis 2010, l’approche du contact improvisation (notamment Asaf Bachrach, Matthieu Gaudeau, Ray Chung) et du bûto (Lorna Lawrie, Gyohei Zatsu) donne une voie sensible à son exploration. La capoeira, le tango et d’autres danses du monde viennent nourrir son approche corporelle.Danse pour Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou (Mon corps est mon pays, Grenoble-Tunis 2009), Hee Jin Kim (Bodystorm 2010), la Cie des Universités de Grenoble (2009-2011) et dernièrement sur des projets plastiques et performatifs : Le Parquet Nomade – Marion Michel et Exhumea – Nuit Blanches de Bruxelles – Le Fresnoy – G.Beckinger & L.Kalfon.Actuellement en création avec Edwine Fournier (Tangible) sur le projet Bal de Match explorant la relation du tango au rugby.Mène par ailleurs des créations plus personnelles : Zebra Crossing -solo buto explorant l’animalité et le lien à l’image -, Mangrove -immersion naturelle chorégraphiée par la Cie des Universités- et Foul’au Vent – petit cadeau chorégraphique-.Gerry écrit, explore les histoires familiales et est aussi ingénieur en prévention.

 

Marie Rousseaux

85f3a8_d6399fbb430f4d149d5da0236b57bf1d Danseuse Contact-Improvisation Plongée dans le contact improvisation depuis 8 ans, et suite à ses rencontres avec Nita Little, Daniel Lepkoff, Lisa Nelson, Marie Rousseaux continue à explorer ses principes fondamentaux tout en enrichissant son approche grâce à d’autres techniques corporelles telles que, Qi-gong, Axis Syllabus, Matthias Alexander, BMC, Butoh. Elle donne une importance particulière à la recherche et la transmission de la danse dans sa pratique, notamment à travers les cours, ateliers, et stages qu’elle donne régulièrement. Elle participe à plusieurs groupes de recherche en danse et en contact improvisation. Elle performe dans l’espace public au sein du Collectif Les monstres.

 

Carey Jeffries

85f3a8_d329297c568c48fb875acb82b0b8d960après un diplôme en Arts Plastiques à Londres, et Canterbury (sous le sculpteur Antony Caro) en 1990, s’est consacrée essentiellement à la danse Butô en Europe et au Japon avec Min Tanaka, Masaki Iwana,Tetsuro Fukuhara, Sumako Koseki, et Carlotta Ikeda… Ses créations incluent plus de 20 solos ainsi que des chorégraphies de groupe.aidé par le British Council a Paris et a Tokyo. Depuis 2000 pratique le Contact Improvisation et l’ Improvisation avec : Yann L`heureux, Emmanuelle Grivet, Félix Rukert, Kirstie Simpson, Daniel Lepkopff, Nancy Stark Smith, Claire Filmon,… etudes parallel en Yoga, diplomée en Vinyasa et Yin et Thai Yoga massage, etudiée l’ Ashtanga, Acro Yoga, and Kalarippayatt ..Crée le Studio Keller avec Fabienne Menjucq.centre de Danse et Yoga en 2010… Ses collaborations créatives, aujourd’hui se poursuivent en développant son propre travail de ‘Deep Contact’, une synthèse de ses expériences de Danse (Butô, Contact Improvisation,Yoga & Arts Pastiques). Formé Group Deep Contact en 2012 avec qu’elle a produit 4 pieces Body Abysse, 2008, Tumbleweed, 2012 , Sounds for Souls 2013, et Slower Baby 2014. Poursuivre un travail de dessin spécifiquement sur le contact improvisation.www.careyjeffries.com

 

Gaelle Brigardis

85f3a8_0f0bfbbb80c34e3fab8fcdd79592b4eddépeind une expression du sensible depuis 10 ans, des suites de ses rencontres avec Jean-Yves Guionet & Antonio Ros Blasco. Elle se heurte de près au corps, du modèle vivant, des danseurs… saisissant la trace, s’en rendant vivante… La danse trouve une place singulière, comme terrain d’expérimentation dans le corps et matière à retranscrire: la danse africaine, rythmes effrénés de ses ancêtres, ses sauts, ses peaux … la danse contact, sa lenteur, son introspection … des mouvements complémentaires, expérimentés avec Lamine Saw (Sénégal), Aïssata & Mohamed Kouyaté (Centre G. Momboye), Marie Rousseaux (Studio Keller). Sa recherche s’enrichit d’explorations instrumentales, percussion et voix, avec Christian Sabas & Marion Michel ; elle alimente aussi les espaces de création proposés auprès d’enfants et d’adultes dans le soin et le médico-social, privilégiant les ressources au handicap. »